Apprendre en équipe

Depuis que nous avons lancé BMJ Learning, nous avons reçu beaucoup de commentaires que les membres des équipes de soins primaires en Grande-Bretagne commencent à apprendre ensemble. Traditionnellement, les omnipraticiens sont allés à des réunions pour que les médecins fassent leur apprentissage, de même que les infirmières praticiennes et les gestionnaires de cabinet. Cependant, beaucoup de nos utilisateurs nous ont dit que cela a changé au cours de la dernière année: maintenant ils ferment leur pratique une demi-journée par mois, et tout le personnel participe à des réunions d’apprentissage ensemble. Beaucoup d’entre eux ont demandé que BMJ Learning les soutienne dans cette pratique. Pour ce faire, BMJ Learning est devenu plus interdisciplinaire. Nous avons ajouté de nouvelles fonctionnalités au site pour soutenir les infirmières, les réceptionnistes et les gestionnaires de cabinet dans leur apprentissage. Vous pouvez utiliser le site en tant qu’individu, ou vous pouvez l’utiliser en équipe pour que vous puissiez apprendre ensemble. Par exemple, vous pourriez utiliser nos modules sur la vérification et la prévention des plaintes comme fondement d’une demi-journée d’enseignement sur la gouvernance clinique. Apprendre ensemble a de nombreux avantages, et non des moindres, la possibilité de partager différents points de vue et perspectives sur les dilemmes cliniques et éthiques. Notre dernière histoire de cas interactive est d’éviter l’erreur de médicament dans les soins primaires. Les causes d’erreur médicamenteuse sont nombreuses, mais la plus fréquente est la rupture de la communication entre les médecins et les patients et les autres membres de l’équipe de soins primaires.1 Notre module d’apprentissage explique pourquoi cela se produit et comment mettre en place des procédures pour y remédier adénome. Il ne s’agit pas seulement d’apprendre les techniques de communication: le module souligne également les récents changements dans les informations de prescription en Grande-Bretagne, comme le nouveau conseil d’éviter la rispéridone et l’olanzapine chez les patients atteints de démence. Pour en savoir plus sur la prévention des erreurs de médicaments en soins primaires, essayez notre nouveau module d’apprentissage sur bmjlearning.com.