Construire des affaires

Trois chefs d’entreprise en pharmacie fourniront des outils aux pharmaciens pour surmonter les difficultés de la profession durant APP2016 antifongique.

Les ateliers d’affaires adopteront une approche intégrée et fourniront aux propriétaires et aux gestionnaires des stratégies pour planifier et mettre en œuvre des mesures qui maximiseront le rendement et assureront la viabilité de la pharmacie.

Frank Sirianni, directeur général de Medici Capital; Peter Saccasan, directeur national, services de pharmacie chez RSM; Jim Harriott, directeur de Rx Management Group, sera le premier conférencier de l’APP à coordonner les efforts afin d’offrir aux délégués de l’APP16 une approche holistique pour optimiser les performances de l’entreprise.

Le président de l’APP, Kos Sclavos, pense que les ateliers d’affaires sont extrêmement utiles pour les propriétaires et gestionnaires de longue date, nouveaux et potentiels.

«En tant que propriétaire d’entreprise, je sais à quel point il est important de rester au courant de ce que fait mon entreprise», a déclaré M. Sclavos.

Lors de la première session, Frank Sirianni partagera ses idées sur l’achat d’une pharmacie, évaluera sa valeur et la gestion de la pharmacie en tant qu’investissement.

“Il est préoccupant que de nombreux pharmaciens ne« travaillent »pas leurs affaires pour maintenir et augmenter la valeur de leur pharmacie; Pour de nombreux propriétaires de pharmacies, leur pharmacie est le plus important actif qu’ils possèdent “, a déclaré M. Sirianni.

L’atelier de Medici Capital couvrira l’achat d’une pharmacie, l’évaluation de la valeur commerciale, les pièges pour les acheteurs, et comment gérer un investissement important dans la possession d’une pharmacie dans le marché actuel.

M. Sclavos a déclaré que cet atelier est une session incontournable pour les propriétaires de pharmacies et les futurs propriétaires, ainsi que leurs gestionnaires.

M. Saccasan considère que deux fondamentaux pour toute entreprise sont la «surveillance des flux de trésorerie» et «l’amélioration de la valeur globale de l’entreprise en stimulant le profit».