Le patient a reçu 200 000 $ de plus que GP n’a pas mentionné

Un omnipraticien a reçu l’ordre de verser 206 000 $ à un patient pour avoir omis d’évaluer correctement la blessure à la main d’un patient et de ne pas l’avoir référé à un service d’urgence ou à un chirurgien de la main.

L’index et le majeur de la main gauche de Gulab Khan ont été coupés en octobre 2011 alors qu’il se défendait d’un homme maniant le couteau qui essayait de voler sa station-service dans la banlieue de Five Dock, à l’ouest de Sydney.

Selon un rapport paramédical, il a subi des lacérations de 1 cm aux doigts mais aucune perte sensorielle.

Le jour suivant, il a rendu visite au Dr Matthew Rathjen au Centre médical Five Dock, qui a traité les plaies avec de la colle après avoir conclu qu’elles étaient superficielles. M. Khan est revenu une semaine plus tard pour examen.

Il a continué à éprouver de la douleur et était incapable de taper, et un an après l’attaque, un chirurgien de la main a conclu que les tendons profonds et le tendon superficiel avaient été partiellement ou totalement sectionnés.

Le Dr Rathjen a témoigné qu’il avait individuellement testé les tendons pour évaluer leur fonction.

Le juge Phillip Mahony a rejeté cette demande, jugeant que le Dr Rathjen avait manqué à son devoir de diligence en omettant d’évaluer correctement les blessures ou de renvoyer M. Khan.

Cela a été aggravé quand il a de nouveau omis de faire une référence lors du rendez-vous de suivi.

Le juge Mahony a accordé 206 000 $ de dommages et intérêts à M cancer du poumon. Khan, affirmant qu’une grande partie de ses souffrances, y compris la douleur chronique et la dépression persistante, auraient pu être épargnées si le Dr Rathjen avait diagnostiqué la blessure et l’avait renvoyé.

“Si le plaignant avait reçu un traitement approprié, il aurait subi une intervention chirurgicale pour la réparation des tendons, ce qui lui aurait donné une réintégration substantielle de l’utilisation fonctionnelle de sa main sans douleur”, a-t-il dit.